Vaccination contre la grippe en officine : les recommandations de la HAS

La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de publier un rapport sur l’extension des compétences des professionnels de santé en matière de vaccination. 

Selon cette instance, les pharmaciens d’officine devraient pouvoir vacciner tous les adultes de plus de 18 ans contre la grippe saisonnière.

Retour sur les principales recommandations de la HAS. 

En premier lieu, la HAS souligne le succès de l’expérimentation de la vaccination antigrippale à l’officine pour les patients et les pharmaciens. 

La HAS considère qu’une harmonisation des compétences entre professionnels de santé en matière vaccinale apparaît justifiée en France et qu’une mise en oeuvre simplifiée et coordonnée ainsi qu’un suivi renforcé contribueraient à délivrer des messages plus clairs à destination des usagers et à valoriser la complémentarité des professionnels de santé en matière de vaccination. 

Dans ce cadre, la HAS recommande : 

  • d’harmoniser les publics ciblés entre professionnels de santé et de définir les populations éligibles à la vaccinations, indépendamment du vaccinateur, en se fondant sur les recommandations vaccinales anti-grippales. Il est préconiser que la vaccination puisse être proposée et réalisée par les sages-femmes, infirmiers et, à ce stade, par les pharmaciens participant à l’expérimentation, sans prescription préalable d’un médecin, à tous les individus de plus de 18 ans dès lors qu’ils sont éligibles aux recommandations vaccinales. Tous les professionnels de santé habilités à vacciner devraient être en capacité de vacciner tout individu qui en fait la demande à titre individuel qu’il appartienne ou non aux populations ciblées par les recommandations vaccinales et dès lors qu’il en assume les coûts associés
  • de renforcer les exigences associées en termes de formation, de traçabilité de la vaccination et de suivi de l’impact de l’extension des compétences, 
  • de limiter les occasions manquées de vaccination en multipliant les lieux possibles de vaccinations, 
  • d’accompagner ces mesures d’extension des compétences des professionnels par des campagnes d’information. 

Une bonne nouvelle pour l’évolution du métier de pharmacien d’officine!

Consultez l’intégralité du rapport en cliquant sur : https://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2018-08/recommandation_vaccinale__extension_des_competences_des_professionnels_de_sante_en_matiere_de_vaccin_2018-08-08_14-46-16_310.pdf

 

Publication 10 août 2018 par USPO