Catégorie : Pratique Officine

Retrait de spécialités à base de Valsartan et Valsartan/hydrochlorothiazide – L’USPO a demandé une simplification

Dans le cadre du rappel de lot de spécialités à base de Valsartan, le pharmacien est autorisé, en accord avec la CNAM à renouveler de façon anticipée dans le même mois une autre spécialité qui n’est pas concernée par le retrait de lots (autres génériques ou princeps) afin d’assurer la continuité des soins pour les patients et éviter toute interruption du traitement.

L’ensemble des caisses sont averties de ce dispositif exceptionnel. […]

Plusieurs cas,

  • Avec l’ordonnance du patient : délivrance et facturation d’une quantité inférieure ou équivalente à la boite retirée du marché et facturée précédemment au patient.
  • Pas d’ordonnance du patient : le pharmacien peut contacter le pharmacien habituel du patient pour avoir une copie de l’ordonnance.
  • Pas d’ordonnance, ni contact avec le pharmacien habituel : après vérification du DP, le pharmacien établie une feuille cerfa payante que le patient joindra avec le duplicata de son ordonnance.
  • Pas d’ordonnance, pas de pharmacien habituel, pas de DP : consultation du médecin

L’USPO a demandé à ce que le message du numéro vert à destination des patients soit modifié en ce sens.

Si des ruptures de stock de Valsartan venaient impacter la continuité des soins nous envisageons avec les autorités de santé, les caisses et les médecins de permettre aux pharmaciens de délivrer un traitement équivalent après accord du prescripteur.

Augmentation de l’indemnité d’astreinte de 150 à 175 euros – application au 14 juin 2018

L’avenant n°11, signée entre l’USPO et la CNAM, prévoit l’augmentation de l’indemnité d’astreinte de 150 à 175 euros.

L’USPO a interrogé la CNAM depuis plusieurs semaines et vient d’obtenir confirmation de la date d’application : le nouveau montant de l’indemnité d’astreinte prend effet dès la nuit du 14 au 15 juin 2018.
Cette modification est sans impact sur le fonctionnement de PGarde. Les pharmaciens n’utilisant pas le service PGarde bénéficieront également de cette revalorisation.
L’Assurance maladie s’est engagée à maintenir le service PGarde opérationnel pendant le paramétrage de ce nouveau tarif. Une interruption momentanée d’un ou deux jours maximum pourrait néanmoins être nécessaire mais cette mise à jour n’impactera pas les délais de paiement.

L’indemnité d’astreinte augmentera de 175 à 190 euros à une date déjà fixée par l’avenant n°11 : le 1er janvier 2019.

Préparation à base de mélatonine (rappel réglementaire)

Dans une recommandation destinée aux prescripteurs et aux pharmaciens, l’ANSM rappelle  que la réalisation de préparations à base de mélatonine doit être réservée aux patients ne pouvant recevoir la spécialité Circadin dans le cadre de son Autorisation de mise sur le marché (AMM) ou de la recommandation temporaire d’utilisation (RTU). 

 

PRÉPARATIONS HOSPITALIÈRES, MAGISTRALES ET OFFICINALES – ANSM

Affiches et flyers de l’Assurance Maladie pour informer les patients sur les entretiens pharmaceutiques

L’Assurance maladie met à la disposition des pharmacies d’officine un FLYER  et une AFFICHE visant à informer les patients des entretiens pharmaceutiques et bilans partagés de médication réalisés à l’officine.

N’hésitez pas à utiliser ces supports pour en parler à vos patients.

Vous recevrez également une version papier par l’Assurance maladie. 

 

AFFICHE

FLYER

   

Bilan de médication, parution au Journal Officiel du 16 mars 2018

L’avenant n°12 détaillant les modalités de mise en œuvre du bilan partagé de médication est paru au Journal officiel le 16 mars 2018. Il fait suite à l’avenant n°11 qui prévoyait le déploiement de cette nouvelle mission d’accompagnement dès le 1er janvier 2018.

Le site Ameli.fr est désormais ouvert permettant l’inscription des entretiens pharmaceutiques et des bilans partagés de médication sur votre Espace Pro.

Votre mobilisation est essentielle pour continuer à faire avancer notre profession sur le dépistage, la prévention et autres suivis de patients, comme nous avons réussi à le faire pour la vaccination antigrippale.

Journal officiel du 16 mars 2018 sur la mise en oeuvre du bilan partagé de médication

2018 03 16 Journal officiel de la République française – Bilan de médication

Vidéos des conférences aux Rencontres de l’USPO

Le 31 janvier 2018, les 10èmes Rencontres de l’USPO s’ouvraient devant une salle comble.

Au cours de cette demi-journée, les visions de tous les intervenants ont convergé vers un objectif clair : faire évoluer le métier pour améliorer la prise en charge du patient. La nouvelle convention pharmaceutique sera un outil essentiel de cette évolution.

Signée en juillet 2017 entre l’USPO, l’Assurance maladie obligatoire et complémentaire, elle offre de nouvelles perspectives économiques aux pharmacies d’officine et permet une réelle évolution du métier grâce notamment aux bilans partagés de médication, à la préparation des doses à administrer, à l’accompagnement des patients sous chimiothérapie orale… La loi de financement pour la sécurité sociale 2018 et la stratégie nationale de santé seront également des éléments importants. 

L’USPO sera présente sur tous les fronts

Retrouvez ICI les vidéos des Rencontres de l’USPO avec

  • Les messages forts des intervenants “le teaser des rencontres”
  • L’intervention de Nicolas Revel, Directeur Général de la CNAMTS
  • Les priorités pour la pharmacie d’officine vue par les représentants de la profession 
  • L’intervention de Gilles Bonnefond, Président de l’USPO
  • L’information de Muriel Dahan sur la chimiothérapie orale
  • Retours sur la vaccination antigrippale
  • Points sur la loi de financement de la Sécurité sociale et sur la Stratégie Nationale de Santé

 

Nicolas Revel, Directeur Général de la CNAMTS

 

Les priorités pour la pharmacie d’officine

 

Gilles Bonnefond, Président de l’USPO

 

Chimiothérapie orale en officine
avec Muriel Dahan, Directrice des recommandations et du médicament à l’INCA

 

Vaccination antigrippale à l’officine

 

 

La loi de Financement de la Sécurité sociale et la Stratégie nationale de santé

 

Evolution des logiciels de gestion officine

Au début du mois de janvier 2018, l’USPO a réalisé une enquête sur les logiciels de gestion officine (LGO), en amont d’une rencontre importante entre les éditeurs de logiciels, les syndicats et l’Assurance maladie.

Cette enquête a permis de faire part aux éditeurs de logiciels de vos attentes et de les alerter sur les évolutions nécessaires et urgentes pour réussir et faciliter l’évolution du métier.

L’USPO remercie l’ensemble des pharmaciens ayant participé à cette enquête.

RESULTATS DE L’ENQUETE 2018_01_Résultats éditeurs_LGO VF

En 3 minutes, décryptage de l’économie officinale et bilan de la réforme

Le choix des officines est sans appel – Désormais, préservons le dialogue social de notre branche

88% des pharmacies d’officine ont maintenu leur confiance à KLESIA pour les régimes prévoyance et santé de leurs salariés ; 12% seulement se répartissent entre APGIS et d’autres assureurs.

Ce résultat, annoncé publiquement le 31 janvier par le Directeur général de KLESIA, est clair, il est important de prendre en compte cette nouvelle donne avec l’ensemble des partenaires sociaux.

Soucieux de simplifier les démarches administratives des pharmacies et de leurs experts-comptables, l’USPO a demandé à KLESIA Prévoyance, principal assureur de la branche, de garantir la collecte de la contribution pour le développement du paritarisme et le financement de la négociation collective (FNDP) des entreprises assurées par KLESIA.

Alors que l’assureur recommandé par la FSPF représente moins de 10% des officines, il est essentiel que les partenaires sociaux considèrent cette proposition, acceptée par KLESIA.

Au vu de ces résultats, il est pertinent et légitime que chaque assureur prélève l’ensemble des cotisations de ses pharmacies adhérentes.

Aussi, dans un esprit de consensus, d’apaisement, de respect du dialogue social, et pour faciliter les démarches administratives des officines, l’USPO demande à l’ensemble des organisations syndicales salariées et patronales de se réunir rapidement. Nous en appelons à la responsabilité de tous.

Dans l’attente de cet accord qui mettrait fin à toutes ces polémiques et préserverait la pérennité d’un dialogue social sain et constructif dans notre branche, nous recommandons aux pharmaciens de ne pas paramétrer le prélèvement trimestriel du FNDP avant fin mars. 

Contactez votre comptable pour faire respecter votre choix !

Nous vous rappelons également que la cotisation pour le haut degré de solidarité (HDS) n’est pas obligatoire pour les pharmacies adhérentes à l’USPO ou non syndiquées. Le paramétrage de ce prélèvement de 2% vers l’APGIS s’applique uniquement aux pharmacies adhérentes à la FSPF.

Médication officinale : pharmaciens et médecins sur la même longueur d’ondes

Le Moniteur des Pharmacies 31/01/18

Le développement d’une « médication officinale accompagnée » en coordination avec les médecins a fait consensus entre les différents intervenants (Leem, Ordre des pharmaciens, USPO, association de patients, groupements, médecins…) lors des 10èmes Rencontres de l’USPO, organisées ce mercredi 31 janvier. Formulant ses vœux pour 2018, ce syndicat souhaite la création d’un statut intermédiaire pour les médicaments classés en prescription médicale obligatoire (PMO) qui pourraient être dispensés par le pharmacien dans des conditions particulières de contrôle avec la création d’arbres décisionnels. Cette disposition permettrait, selon lui, de renforcer le bon usage de ces médicaments sans les éliminer de l’accès au conseil pharmaceutique.  […]

Ce vœu est déjà localement et partiellement réalisé. Le nouveau président du syndicat de médecins généralistes MG France, Jacques Battistoni, a rapporté une expérience menée au niveau d’un pôle de santé permettant au pharmacien, à qui un protocole de soins est proposé dans la prise en charge des cystites, de recourir dans son conseil à des médicaments de PMO et d’être rémunéré pour cet acte. En contrepartie, il doit informer le médecin des médicaments délivrés au patient.

Le Moniteur des Pharmacies 31/01/18