Bienvenue sur le site de l'Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine (USPO)

Bilans partagés de médication, il faut débuter en 2018 !

ACTUALITE

Rencontres USPO

15 novembre 2018

Réunion ouverte à tous les pharmaciens d’officine avec Gilles Bonnefond, Président de l’USPO 

CASTRES (81), mardi 20 novembre 2018 à 20h30 au Grand Hôtel, 11 rue de la Libération –  s’inscrire ICI

et Bruno JULIA, Président de l’USPO Midi Pyrénées

PUY EN VELAY (43), jeudi 22 novembre 2018 à 21h,Hôtel IBIS STYLES , 47 Bld du Maréchal Fayolle – s’inscrire ICI

et William PAROT, Président de l’USPO Haute Loire

TALANT (près DIJON) (21), lundi 3 décembre 2018 à 20h, à la Maison de la Pharmacie, 1 av. Général Canzio  – s’inscrire ICI

et Pierre-Olivier VARIOT, Président de l’USPO Côte d’Or

Nouvel arrêté de marge et nouveaux honoraires applicables au 1er janvier 2019

Avenants Télémédecine et Chimiothérapie

Services en officine, Que dit le nouveau décret ?

ACTUALITE

Vaccination antigrippale, une prise en charge simplifiée de 15 euros par salarié vacciné

15 novembre 2018

ENCORE DEUX JOURS POUR VOUS INSCRIRE !

La vaccination antigrippale des professionnels de santé est essentielle pour protéger les plus fragiles et permet de prévenir le risque de désorganisation de l’activité en période de forte épidémie. Les salariés de l’officine accompagnent la mise en œuvre de la campagne hivernale et sont régulièrement exposés à la grippe.

Dans ce cadre, et pour faciliter la vaccination des salariés des pharmacies d’officine, KLESIA Prévoyance propose, cette année encore, un accompagnement financier spécifique à hauteur de 15 euros par salarié vacciné et un service d’inscription de l’officine et de paiement simplifié et dématérialisé.

Aucun justificatif ne vous sera demandé par KLESIA, il suffit juste de vous inscrire !

Il ne vous reste plus que deux jours pour bénéficier de ce service ! Inscrivez-vous vite avant le 16 novembre 2018 ICI 

Vous avez des questions ? Contactez directement KLESIA par mail ICI – prevention@klesia.fr

ACTUALITE

Le financement de l’apprentissage et de la formation modifié pour la branche officine !  

31 octobre 2018

Le financement de l’apprentissage et de la formation modifié pour la branche officine !  L’USPO vous donne la parole ! Aucune décision ne doit se prendre sans que les pharmaciens aient pu donner leur avis Le 31 décembre 2018, les vingt organismes paritaires collecteurs (OPCA), qui collectaient jusqu’à présent les fonds de la formation professionnelle, seront fusionnés […]

ACTUALITE

Les pharmaciens désormais habilités à suivre la prise de médicament des personnes âgées

23 octobre 2018

Dorénavant, les patients âgés de plus de 65 ans qui prennent plus de cinq médicaments par jour pourront, s’ils le souhaitent, être accompagnés par un pharmacien. Le premier objectif de cette initiative est d’expliquer la raison du traitement mais aussi de prévoir les incompatibilités entre les prescriptions qui, dans la plupart des cas, se font sur différentes ordonnances. Le pharmacien rédige à l’issu des rendez-vous une analyse pharmacologique transmise au médecin traitant. L’entretien coûte 60 euros et est entièrement pris en charge par la Sécurité sociale.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13h du 23/10/2018 présenté par Jacques Legros sur TF1.

Vous retrouverez au programme du JT de 13h du 23 octobre 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Bilan de médication au JT de 13h sur TF1

ACTUALITE

L’économie officinale après 8 mois de réforme

23 octobre 2018

Regardez la vidéo explicative ICI

ACTUALITE

Les bilans partagés de médication sont une priorité pour le Directeur de la CNAMTS et toute la profession

19 octobre 2018

Le 18 octobre 2018, l’Assurance maladie a présenté en commission paritaire nationale (CPN) les premiers résultats des bilans partagés de médication.

L’USPO tient à démentir formellement les propos prêtés au Directeur général de l’Assurance maladie lors de cette CPN. Les partenaires conventionnels ont convenu qu’il était trop tôt pour dresser un bilan de cette nouvelle mission et se mobilisent pour la faire connaitre auprès de la population concernée. 

Malgré un démarrage plus lent que prévu comme souvent, l’Assurance maladie a présenté des chiffres encourageants pour les premières semaines d’octobre.  

Les bilans partagés de médication sont un axe fort de l’avenant conventionnel n°11 et représentent un enjeu stratégique pour l’évolution de la profession.

Le nombre de formations suivies depuis le début de l’année témoignent de l’implication et de l’appétence des pharmaciens pour cette nouvelle orientation professionnelle. […]

ACTUALITE

KLESIA propose trois nouvelles surcomplémentaires pour les salariés de l’officine

19 octobre 2018

Le saviez-vous? KLESIA propose trois nouvelles surcomplémentaires pour les salariés de l’officine…

ACTUALITE

Les médecins et les pharmaciens s’unissent pour améliorer l’adhésion des patients aux génériques.

15 octobre 2018

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 vise à favoriser le recours aux médicaments génériques et biosimilaires. Si l’objectif est partagé par les médecins et pharmaciens, plusieurs dispositions posent des problèmes majeurs.

La disposition de moindre remboursement du médicament princeps crée un reste à charge et générera des situations conflictuelles et chronophages entre les médecins, les pharmaciens et leurs patients, sans améliorer la qualité des soins.

Un référentiel purement administratif, rédigé par l’Agence nationale de sécurité du médicament, pour justifier la mention « non substituable » est inapplicable. Il ne pourra jamais remplacer l’analyse réalisée par les professionnels de santé de proximité pour tenir compte des situations individuelles et particulières de chaque patient. L’obligation de noter sur l’ordonnance la justification de la mention « non substituable » est une nouvelle dérive bureaucratique, contraire aux règles du secret médical, et sera inopérante. […]

ACTUALITE

DASTRI – Les résultats de l’enquête de l’USPO transmis au Ministère

11 octobre 2018

Après l’annonce faite par DASTRI de ne pas participer à l’expérimentation de la vaccination antigrippale par les pharmaciens, l’USPO a lancé, le 5 octobre dernier, une enquête visant à évaluer le travail fourni gratuitement par les pharmacies pour l’éco-organsime L’USPO vous remercie d’avoir été si nombreux à répondre rapidement. Le 11 octobre, sur les 2 […]

ACTUALITE

CMU-C et ACS – Garantie de paiement avec la CarteVitale

11 octobre 2018

Grâce aux interventions répétées de l’USPO auprès du Ministère des Solidarités et de la Santé et de l’Assurance maladie, la garantie de paiement CMU-C et ACS sera assurée, dès le 31 octobre 2018, lorsque la pharmacie utilise les droits en carte.

Pour obtenir cette garantie de paiement, l’USPO s’est appuyée sur une analyse technique de l’AGETIP (concentrateur des pharmacies) qui a démontré que les informations relatives aux flux certifiés ne correspondaient pas à un forçage des droits en Carte vitale.

D’ici au 31 octobre 2018, les caisses procèderont au recyclage des factures impayées. Les pharmacies sont invitées, le cas échéant, à réclamer aux CPAM les factures en instance.

Après cette date, une nouvelle grille d’analyse des factures CMU-C et ACS sera instaurée dans les CPAM afin d’assurer la garantie de paiement en toute transparence et sans intervention des pharmacies.

Les CPAM devront réaliser les paiements sans aucun incident pour les factures sécurisées, tant pour l’assurance maladie obligatoire que l’assurance maladie complémentaire. 

Attention : cette garantie de paiement ne s’applique pas si le flux est éclaté entre l’AMO et l’AMC et si le pharmacien intervient sur les dates de fin de droits ou sur les bénéficiaires.

L’USPO sera vigilante quant au respect de ces procédures

ACTUALITE

Bilans partagés de médication, il faut débuter en 2018 !

1 octobre 2018

Réunis le 11 septembre dernier, la section A de l’Ordre des pharmaciens, les syndicats représentatifs, les groupements, l’APR et les étudiants ont lancé un appel : « Bilan partagé de médication, il faut débuter en 2018 ! »

Les salles de formation sont pleines dans toute la France. Le site Ameli Pro est enfin opérationnel et fonctionne correctement. Les médecins ont été sensibilisés par l’Assurance maladie.

Les pharmaciens déjà investis sont satisfaits de la démarche. Elle leur a permis de renforcer les liens avec leur patientèle et d’initier des échanges interprofessionnels très constructifs. Les pharmaciens travaillent également en coopération avec les médecins traitants pour sécuriser le parcours de soins des patients âgés polymédiqués et améliorer leur adhésion au traitement.

Cette nouvelle dynamique est bénéfique pour les patients car elle renforce le bon usage du médicament et permettra de réduire les hospitalisations liées aux accidents iatrogènes. […]

ACTUALITE

Vigilance et liberté de choix, stop au matraque commercial !

20 septembre 2018

Vous êtes libre de choisir la complémentaire prévoyance et santé répondant le mieux aux besoins de vos salariés et de votre entreprise.

 

Les officines sont la cible d’une campagne marketing de l’APGIS dans un contexte conflictuel et de contentieux en cours.

Son dernier courrier incite les pharmacies à adhérer à l’APGIS, en joignant une lettre de résiliation, et insinue que la cotisation au Haut degré de solidarité (HDS) est obligatoire pour toutes les officines.

C’est faux ! L’accord du 2 octobre 2017 prévoyant la contribution au fonds HDS de 2% n’est toujours pas publié au Journal officiel. Elle s’applique donc uniquement aux officines adhérentes à la FSPF, seules à devoir obligatoirement verser la cotisation de 2% à l’APGIS.

L’APGIS n’est pas le seul partenaire de la protection sociale des salariés de la pharmacie d’officine, contrairement à ce qu’elle affirme dans son courrier. […]

ACTUALITE

Ma santé 2022″ : les 10 mesures phare de la stratégie de transformation du système de santé

20 septembre 2018

Aujourd’hui, notre système de santé est devenu inadapté : il ne répond plus aux attentes des patients et nourrit le mécontentement des professionnels de santé. Il est marqué par de profondes rigidités d’organisation et est confronté à des tensions financières croissantes. La réforme annoncée ce mardi 18 septembre par le président de la République propose une transformation en profondeur autour de 3 engagements prioritaires : 
 Placer le patient au coeur du système et faire de la qualité de sa prise en charge la boussole de la réforme 
 Organiser l’articulation entre médecine de ville, médico-social et hôpital pour mieux répondre aux besoins de soins en proximité 
 Repenser les métiers et la formation des professionnels de santé […]

Ministère de la Santé 18/9/18

 

ACTUALITE

Plan santé: donnera-t-il des moyens suffisants aux soins primaires ?

14 septembre 2018

Les professionnels de soins primaires réunis au sein de la FSP écouteront avec attention les annonces prochaines du Président de la République à propos du plan santé.

La FSP entend que ces annonces contribuent à transformer en profondeur le système de santé au bénéfice de tous, professionnels et usagers.

Cependant, les changements induits par les nouvelles missions, les nouvelles pratiques, les nouvelles professions, les nouvelles modalités d’exercice coordonné nécessiteront un investissement pour toutes les professions de santé afin de réussir le virage ambulatoire et l’organisation de l’offre de soins sur tous les territoires.

Estimant que des annonces n’ont d’intérêt que si elles sont suivies de faits concrets et pertinents, la FSP regardera avec attention l’impact de ces propositions.

La FSP consciente de l ‘urgence politique à élaborer et accompagner une transformation du système de santé, apportera sa contribution et ses propositions pour répondre aux besoins de la population.

ACTUALITE

Campagne de communication LECLERC. L’USPO intervient auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel

3 septembre 2018

Le 3 septembre 2018, l’USPO a sollicité le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour qu’il fasse cesser la diffusion télévisuelle des messages LECLERC.

L’USPO se mobilise contre les manœuvres de LECLERC. Les messages, diffusés sur plusieurs chaînes de télévision, et notamment M6, TF1, LCI et BFM TV, depuis le 24 août, soulignent « l’absurdité » de l’interdiction faite aux parapharmacies LECLERC de vendre des médicaments sans ordonnance et des autotests.

Par ce biais, Michel-Edouard LECLERC souhaite influencer l’opinion publique, au moment où ce dernier déclare sur Europe 1 vouloir vendre des autotests et des substituts nicotiniques mais également au moment où le projet de loi pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) est étudié à l’Assemblée nationale. […]

ACTUALITE

Bilan économique positif juillet 2018

31 août 2018

En juillet 2018, la marge enregistre une progression de 1,78%, le chiffre d’affaires augmente de 4,33%, et ce, malgré une baisse des unités de 0,44%.

Bilan Économique stabilisé sur les sept premiers mois de l’année 2018

Malgré une baisse des unités de 1,46%, soit 22 millions, et une diminution du nombre d’ordonnance de 3%, le chiffre d’affaires progresse de 1,33%, soit 196 millions d’euros, et la rémunération se stabilise à – 0,16%. 

En 2017, la perte économique sur les sept premiers mois de l’année s’élevait à 103 millions d’euros, soit 3,29% de baisse de marge.

Les sept premiers mois de la réforme 2018-2020 témoignent, après trois années de perte, des premières évolutions positives et d’une stabilisation de la marge, comme le prévoit l’avenant conventionnel n°11 signé par l’USPO, et malgré des baisses des prix et d’activité.

Le mécanisme de la réforme s’amplifiera en 2019 et en 2020. […]

ACTUALITE

Lettre ouverte au Premier Ministre

3 juillet 2018

Pharmacie d’officine : le décret « conseils et prestations » doit répondre aux nouveaux besoins des patients et des territoires

Le décret permettant aux pharmacies d’officine de proposer des « conseils et prestations destinés à favoriser l’amélioration ou le maintien de l’état de santé des personnes » doit être moderne, ambitieux et non un texte a minima.

Dans sa décision rendue en décembre 2017, le Conseil d’État a été clair : les conseils et prestations pourront être proposés en dehors du cadre conventionnel.

En phase avec la politique gouvernementale actuelle, ce décret permettrait à la profession de répondre aux attentes des patients, dans un contexte de vieillissement de la population, d’accroissement des pathologies chroniques, de renforcement de l’ambulatoire et de développement des outils numériques de santé.

La profession est prête pour répondre à ces défis de transformation du système de   santé et à apporter sa contribution à la nouvelle organisation des territoires. […]

ACTUALITE

La télémédecine en pharmacie

26 juin 2018

De la législation à l’expérimentation réussie en passant par l’anticipation, regarder la vidéo….

ACTUALITE

La place du pharmacien dans les soins de premier recours

21 juin 2018

Des Rencontres de l’USPO au rapport MESNIER

Regardez la vidéo […]