Vote du PLFSS : l’USPO regrette l’adoption des articles sur la taxation des ventes directes et sur la dispensation à l’unité

Le 3 décembre, l’Assemblée nationale a adopté définitivement le PLFSS pour 2014. Les députés ont ainsi voté l’article 12bis (qui est devenu l’article 13) sur la taxation des ventes directes auprès des officines et l’article 37 (désormais article 46) sur l’expérimentation de la dispensation à l’unité.

L’USPO regrette vivement que l’article 12bis ait été maintenu malgré les appels à sa suppression de plusieurs acteurs de la chaîne du médicament et la signature de plus de 8 000 pharmaciens à la pétition lancée par l’USPO et l’UNPF.

Cette nouvelle mesure risque de pénaliser les officines et les patients en matière d’approvisionnement de médicaments.

L’USPO renouvelle son opposition à la dispensation à l’unité prévue par l’article 46.

Une concertation préalable entre les prescripteurs, les pharmaciens, les laboratoires et les autorités de santé afin de travailler sur les habitudes de prescription des antibiotiques et l’adaptation des conditionnements, serait préférable avant d’opter pour un découpage des blisters.

L’USPO s’inquiète également de la mise en œuvre de la concertation avec la filière pharmaceutique, prévue par l’article 46, alors que des industriels sont reçus par l’administration et proposent des solutions coûteuses sans que les pharmaciens soient associés aux discussions. 

Télécharger le communiqué de presse

Publication 12 décembre 2013 par USPO