Toute la profession mobilisée pour la défense de la profession

Ce mardi 5 juillet 2016, le plan d’action pour la pharmacie française a été validé par les Présidents des Syndicats USPO, FSPF, UNPF, des sections A, D, E de l’Ordre National des Pharmaciens, des étudiants en pharmacie ANEPF, des collectifs et syndicats de groupements Federgy, CNGPO, UDGPO, de l’APR.

 

La campagne de communication est lancée sur le calendrier de trois rendez-­vous majeurs :

o   la discussion du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2017 ;

o   la renégociation de la convention pharmaceutique avec l’Assurance Maladie à la fin de l’année pour signature en 2017,

o   et l’élection présidentielle de 2017.

 

La communication porte sur 3 axes :

 

  1. Le GOUVERNEMENT et les ÉLUS POLITIQUES à travers le MANIFESTE (2016-07-05- Manifeste pour la pharmacie française)

La profession appelle le Gouvernement à s’engager avant le PLFSS pour fixer un cadre économique clair.

Ce cadre est indispensable avant l’ouverture de la négociation de la convention nationale pharmaceutique qui engagera les pharmacies, l’Assurance Maladie et l’Etat pour 5 ans. 

Le prochain PLFSS doit permettre l’évolution du métier, de la rémunération et le renforcement du maillage officinal.

 

La profession rappelle les difficultés économiques de l’officine et la menace sur l’emploi des 120 000 salariés officinaux et des 6 500 apprentis.

Le Ministère de la Santé ne voit pas la fragilité totale du réseau officinal.

 

La profession veut :

o   conforter la place du pharmacien dans l’observance et le bon usage du médicament,

o   renforcer le rôle du pharmacien auprès des personnes âgées en ville et en EHPAD,

o   développer les actions de prévention et de dépistage à l’officine,

o   organiser la continuité ville/hôpital,

o   développer la coordination entre les différents professionnels de santé,

o   et obtenir une rémunération adaptée à ces nouvelles missions.

Le Manifeste souligne non seulement la situation économique des pharmaciens, mais aussi la volonté de la profession de se réformer.

La Ministre de la Santé a en face d’elle une profession qui est prête à relever tous les défis de demain tels que le vieillissement de la population, la prévention et le dépistage, la coordination interprofessionnelle….

 

CHAQUE PHARMACIEN PRÉSENTE la situation de la profession aux élus locaux – maire, sénateur, député, conseiller départemental et régional en envoyant un courrier à personnaliser au nom de votre officine format pdf  2016-07-08-lettre-aux-elus  ou en format word 2016-07-08- Lettre aux elus accompagné du 2016-07-05- Manifeste pour la pharmacie française et des chiffres de l’économie de l’officine 2016-07- Economie de l’officine en chiffres .

 

Nous vous remercions de nous transmettre les réponses que les élus vous apporteront ainsi que les rendez-vous que vous pouvez obtenir par mail uspo@uspo.fr ou par fax.

 

 

  1. Les PATIENTS à travers une AFFICHE

Une affiche à apposer dans vos officines s’adresse aux patients, afin de les alerter sur les risques de déstabilisation du réseau officinal.

L’affiche est téléchargeable en format pdf 2016-07- Affiche et sera transmise avec le magazine Officine Avenir

 

  1. Les PHARMACIENS avec une grande consultation

interne via une plate-forme internet pour avoir un lieu permanent de réflexion et de débat.

  

LA RÉUSSITE DE NOTRE ACTION DÉPEND DE LA MOBILISATION DE TOUS

Affiche int

2016-07-05- Manifeste pour la pharmacie française

Publication 11 juillet 2016 par USPO