Tests de grossesse en grande surface : l’USPO désapprouve le choix des députés

 

Le 16 décembre, les députés ont adopté le projet de loi « Consommation » ainsi que la vente des tests de grossesse et d'ovulation en grande surface

L'USPO désapprouve ce choix des députés qui favorise la consommation au détriment de la santé.

Les tests de grossesse et d'ovulation ne sont pas des produits de grande consommation.

La Commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale n'a pas eu voix au chapitre. Le gouvernement a cédé au lobbying de la grande distribution. 

Pour l'USPO, la vente de tests de grossesse et d'ovulation relève d'une véritable stratégie d'accompagnement des jeunes filles et des femmes en matière de contraception et non d'une banalisation de ces autotests dans la grande distribution.

Télécharger le communiqué de presse

 

Publication 9 janvier 2014 par USPO