Nos propositions

Les propositions de l’USPO sont réalistes avec pour objectif de développer les officines et assurer l’avenir de la profession.

L’USPO croit depuis sa création à l’évolution du métier de pharmacien d’officine et à son rôle incontournable d’acteur de la santé.

Après l’accompagnement des patients sous traitement d’anti-vitamines K, l’USPO se bat pour mettre en oeuvre l’accompagnement des patients asthmatiques, mais également celui des patients sous traitement de substitution aux opiacés.

L’USPO a également la volonté d’inscrire le pharmacien d’officine dans l’offre de soins territoriale :

– les soins de premier recours ;

– les parcours de soins des personnes âgées qu’elles soient dans un établissement d’hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou à domicile avec la préparation des doses à administrer dans les deux situations ;

– l’accompagnement des patients chroniques ;

– la prise en charge des patients de l’entrée à la sortie de l’hôpital ;

– la coopération et la coordination interprofessionnelles ;

– la prévention et le dépistage de populations cibles ;

– l’éducation thérapeutique du patient ;

– la télémédecine et l’e-santé.

L’USPO travaille aussi avec les différents acteurs -assurances santé complémentaires et laboratoires- au développement de la médication officinale pour qu’elle devienne un véritable parcours de soins avec un conseil pharmaceutique balisé et une orientation du patient vers le médecin si nécessaire.

Dans ces perspectives d’évolution du métier, l’USPO souhaite déconnecter la rémunération du pharmacien d’officine des prix et des volumes des médicaments dispensés.

Dans le contexte actuel, le syndicat propose dans un premier temps une revalorisation du forfait à la boîte de médicament et dans un deuxième temps l’introduction d’honoraires de dispensation notamment pour les ordonnances les moins rémunératrices.

L’USPO milite aussi depuis toujours pour une véritable politique de développement de génériques qui associe pharmaciens et médecins.

L’USPO se bat pour le maintien de toutes les officines, en particulier dans les zones rurales et les quartiers difficiles, pour un pharmacien acteur de santé toujours proche des patients.

L’USPO condamne la politique du « moins pire »  : cette stratégie n’a jamais fait progresser la profession.

 

Soutenir l’USPO,

C’est renforcer la défense de notre profession,

C’est donner de la dynamique et de la viabilité à notre métier,

C’est privilégier l’écoute des pharmaciens et équilibrer les forces syndicales.

 


Publication 19 mars 2014 par USPO