Plafond des remises sur le générique fixé à 40 % : l’USPO prend acte de la décision

L’USPO prend acte de la décision du Gouvernement de fixer le plafond des remises sur les génériques à 40% permettant aux industriels du générique d’approvisionner le marché français dans une concurrence encadrée.

L’USPO demande que toutes les affaires en cours concernant les contrôles antérieurs d’officine soient arrêtées et que les officines ne soient plus poursuivies.

L’USPO se félicite que les pouvoirs publics aient entendu sa demande et celle des pharmaciens suite à l’opération « Voici les clés Madame la Ministre » et à l’envoi de clés par plus de 5 000 pharmaciens.

L’USPO observe néanmoins que le taux fixé n’est pas à la hauteur de ses souhaits et que le réseau officinal perd environ 5 % de remises sur le marché sachant que la baisse des prix fabriquant des génériques aura un impact supplémentaire sur le montant des remises.

Pour la suite de la négociation, l’USPO rappelle que la majorité de la profession est défavorable à la mise en œuvre d’honoraires de 1 euro par boîte et, conformément au courrier adressé par le syndicat à la CNAM et au ministère de la Santé le 10 janvier 2014, demande que ces honoraires à la boîte ne soient pas mis en place.

Défendant l’avis de la majorité des pharmaciens, l’USPO réclame une renégociation pour trouver une solution plus rapide et plus adaptée à la dégradation économique des officines.

L’annonce du « Plan de stabilité » et la suppression de l’écoulement des stocks imposent cette discussion avec toute la profession.

CP USPO plafond des remises génériques

Publication 7 mai 2014 par USPO