Observatoire de suivi de la réforme « honoraires de dispensation », un observatoire vide aux contours flous

Paris, le 2 avril 2015

COMMUNIQUE DE PRESSE

OBSERVATOIRE DE SUIVI DE LA REFORME « HONORAIRES DE DISPENSATION »

Un observatoire vide aux contours flous

L’observatoire de suivi de la réforme « honoraires de dispensation » s’est réuni le 31 mars à la CNAMTS avec les 3 syndicats de pharmaciens, en l’absence du directeur de la CNAMTS. Cette réunion a révélé les réelles intentions de l’assurance maladie : bloquer toutes négociations en s’abritant derrière la signature d’un seul syndicat !

La communication de la CNAMTS a ciblé l’augmentation de 5,5% des remboursements de médicaments par l’Assurance Maladie incluant les médicaments délivrés par l’hôpital. Rien sur le thème de la réunion : la diminution de 2,5 % en 2014 de la marge des pharmaciens. L’officine va payer pour les dépenses hospitalières !

Non seulement l’Assurance Maladie n’a fourni aucune simulation sur la marge des pharmaciens début 2015, mais elle souhaite intégrer pour le calcul de la marge :

  • le CICE (crédit d’impôts pour la compétitivité et l’emploi),
  • les astreintes liées à la garde de nuit et jours fériés,
  • les ROSP AVK, asthme, générique,
  • les remises génériques.

L’USPO a dénoncé avec l’UNPF ces manœuvres qui transforment l’observatoire de la marge en observatoire des revenus et sans intégrer toutes les augmentations de charges et de cotisations de nos entreprises.

En programmant une prochaine réunion de l’observatoire au mois de septembre, la CNAMTS essaie de figer la situation jusqu’aux résultats de l’élection professionnelle, prévues en décembre 2015. Cette élection fixera la représentativité des syndicats pharmaceutiques jusqu’en 2020.

Seule une nouvelle répartition plus équilibrée de la représentativité peut débloquer la situation et empêcher toute prise de décision par un seul syndicat.

L’union syndicale est indispensable pour une défense professionnelle efficace.

Regardez la vidéo explicative pour connaître les propositions de l’USPO relatives à la rémunération et retrouver la lettre appelant à une réouverture des négociations, déjà envoyée par 6300 pharmaciens au directeur de la CNAMTS.

L’USPO appelle à la mobilisation des pharmaciens en 2015 pour préparer le changement.

La réouverture des négociations est possible avant janvier 2016.
Le vote de tous les pharmaciens sera déterminant.

Gilles Bonnefond
Président USPO

Publication 2 avril 2015 par USPO