Négociations pour l’avenir et l’évolution de l’officine

Chère Consœur, Cher Confrère,

Les rapports entre les pharmaciens d’officine et l’Assurance Maladie, sont fixés par la Convention Nationale Pharmaceutique du 6 mai 2012. Cette convention est conclue pour une durée de 5 ans et arrive donc à échéance en mai 2017.

Les termes de la Convention sont actuellement négociés entre l’Union nationale des Caisses d’Assurance Maladie (UNCAM) et les deux Syndicats Pharmaceutiques représentatifs (USPO et FSPF). Vous avez désigné vos représentants à la table des négociations en 2015 lors des élections URPS.

Depuis le 22 février 2017, les séances de négociation ont débuté, à raison d’une séance par semaine.

Les négociations portent sur les nouvelles missions de la pharmacie d’officine, sur les relations informatiques de tiers-payant, le développement des génériques, l’évolution du métier, tout en assurant la viabilité économique de nos officines.

Nous ne vous cachons pas que les négociations sont parfois difficiles, le curseur de l’Assurance Maladie étant contraint par les Ministères de la Santé, des Finances, la direction de la Sécurité Sociale…. et les différents acteurs de la chaîne du médicament.

Il est proposé de transformer une partie de la marge commerciale en honoraire ce qui aurait pour but de protéger l’officine des baisses de prix, qui n’en sont qu’à leur début.

Nous restons convaincus que l’évolution de notre métier et de notre rémunération doivent être prévus sur la durée de la convention au travers d’un contrat pluriannuel entre la profession, l’Etat et l’Assurance Maladie afin de réussir ces transferts de rémunération avec lisibilité et de remettre la marge de nos officines en croissance.

L’USPO souhaite construire un modèle économique protégeant l’ensemble des pharmacies et c’est avec cet équilibre et ces différentes équations que nous faisons nos propositions. Il est indispensable que les pharmaciens, soient réaffirmés dans leurs missions de professionnels de santé par une revalorisation des revenus de la profession.

Restant à votre écoute pour assurer l’avenir de notre profession, nous reviendrons vers vous en fonction des réponses de la CNAM et du Ministère.

Très confraternellement,

Vos représentants USPO

 Plusieurs pistes sont avancées

  • Minimum de perception par ordonnance
  • Transfert de marge commerciale vers des honoraires
  • Honoraires pour l’accompagnement apporté aux patients de – 3 ans, + 75 ans, + 65 ans si en ALD,
  • Honoraires pour l’accompagnement des patients en ALD
  • Honoraires sur les médicaments à prescription et dispensation particulières (hypnotiques, anti-cancéreux, stupéfiants, tso, anti-épileptiques…)
  • Amélioration des entretiens pharmaceutiques et notamment le mode de paiement
  • Prise en charge du bilan de médication officinale
  • Prise en charge des personnes âgées
  • Préparation des Doses à Administrer
  • Dispensation à domicile, fractionnement…

 

Publication 30 mars 2017 par USPO