L’USPO est opposée à la dispensation à l’unité et à la taxe sur les ventes directes

Les députés ont adopté l’expérimentation de la dispensation à l’unité, ainsi qu’une taxe sur les ventes directes pesant sur les laboratoires pharmaceutiques.

L’USPO est opposée à ces deux mesures.

La dispensation à l’unité va conduire les officinaux à consacrer un temps précieux au comptage des comprimés au détriment du conseil dispensé en officine et de l’accompagnemetn des patients chroniques et des personnes âgées.

La taxe de 20 % sur le chiffre d’affaires hors taxes des laboratoires va dissuader les laboratoires de réaliser des ventes directes auprès des officines.

Télécharger le communiqué de presse

Publication 23 novembre 2013 par USPO