L’USPO demande la tenue d’une réunion interministérielle

Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), négociations de la nouvelle convention avec l’assurance maladie, élection présidentielle de 2017….La réunion du comité de liaison du 8 juin a été électrique entre les Syndicats de pharmaciens et les trois directions du Ministère de la Santé (DGSS, DSS et DGOS). L’indifférence du Ministère de la Santé est insoutenable face à la dégradation économique des officines qui s’accélère.

L’USPO demande la tenue d’une réunion interministérielle
avant les discussions sur la préparation du PLFSS 2017 pour évoquer l’avenir du métier,le réseau et l’évolution de la rémunération ;

L’USPO invite les représentants
des Syndicats de l’officine, du Conseil d’Ordre, des Étudiants et des Groupements
à une concertation avant début juillet, pour faire un point sur l’ensemble des dossiers, préparer ce PLFSS et débattre ensemble de la stratégie à adopter.

La colère monte et l’inertie politique est devenue insoutenable.
Si la profession n’est pas entendue par les pouvoirs publics, « il faudra qu’elle se mobilise ».
Il y a urgence a trouver un accord avec l’ÉTAT.
Sur les quatre premiers mois de l’année, la rémunération totale HT sur le médicament remboursable (honoraires compris) recule de 2,04 % par rapport à 2015, et le chiffre d’affaires diminue de 0,96 %.
La rémunération baisse deux fois plus vite que le CA et l’honoraire à la boîte à 1 euro ne protège pas.

Les baisses de prix, qui étaient programmées, ont gommé toutes les illusions que certains fondaient sur les honoraires.

Publication 10 juin 2016 par USPO