LEVOTHYROX et boîtes de 90 cpr – PETITION CONTRE la manœuvre des laboratoires

SIGNEZ LA PETITION ICI

Le laboratoire MERCK et les autorités de santé ont mis toutes les pharmacies devant le fait accompli en annonçant la mise à disposition de boîtes de 90 comprimés pour les 8 dosages de LEVOTHYROX.

Le laboratoire, dont la communication laisse à désirer depuis un an, met en avant une demande exprimée par de nombreux patients et professionnels de santé, et ce, sans avoir demandé l’avis des pharmaciens.

L’USPO conteste cette décision prise par les autorités de santé, le laboratoire et le comité économique des produits de santé (CEPS) sans aucune consultation des syndicats représentatifs des pharmaciens d’officine, alors que les conséquences économiques pour les officines sont importantes et connues de tous. […]

Elle témoigne d’un manque de respect flagrant du travail remarquable des pharmaciens d’officine lors de la crise liée au changement de formule du LEVOTHYROX. Pendant près d’un an, les pharmaciens d’officine ont informé, rassuré les patients sur ces modifications et se sont investis pour compenser une communication défaillante du laboratoire.

Si les grands conditionnements sont si utiles aux patients, pourquoi pénaliser financièrement les pharmaciens quand ils les délivrent ? Les patients ont de plus en plus de mal à s’y retrouver et les refusent à juste titre.

L’USPO demande un changement de statut des médicaments concernant les traitements thyroïdiens et la création d’une nouvelle classe thérapeutique relevant des conditionnements trimestriels.

L’USPO demande que les conditionnements trimestriels soient uniquement réservés aux classes thérapeutiques concernées.

L’USPO demande que la marge pharmaceutique sur les boîtes de 3 mois soit égale à 3 fois la marge des boîtes de 1 mois sans aucun abattement, à l’instar de ce qu’ont obtenu les industriels.

L’USPO demande que tout effort financier envisagé reste à l’unique charge des industriels.

NOUS VOUS INVITONS À SIGNER ICI CETTE PÉTITION EN LIGNE DANS LES PLUS BREFS DÉLAIS.

Elle sera présentée au Ministère des Solidarités et de la Santé, dans le courant du mois de juin, afin de faire cesser cette situation humiliante pour les pharmaciens et les patients utilisés comme alibi dans le seul intérêt des laboratoires.

Merci de votre forte participation.

Publication 28 mai 2018 par USPO