Les ventes de pilules de 3e et 4e générations ont baissé de 45 %

 

Le 5 février 2014, l'ANSM a fait le point sur la vente des contraceptifs oraux en France, en 2013.

Les ventes des pilules de 3e et 4e génération ont ainsi chuté de 45 % en 2013 par rapport à 2012. Depuis le mois de juin 2013, la diminution des ventes de ces pilules est même supérieure à 50 %.

En revanche, depuis janvier 2013, les ventes des pilules de 2e et 3e générations augmentent avec une hausse globale de 30 % sur l’année par rapport à celle de 2012.

Pour autant, il a été observé une diminution de la vente des pilules toutes générations
confondues, qui est estimée à 5,1 % sur l’année 2013 par rapport à 2012.

Les ventes des autres contraceptifs non hormonaux sur la même période ont, en effet, augmenté. Ainsi, la vente des dispositifs intra-utérins non imprégnés de progestatifs (DIU au cuivre) a connu une croissance de 47 %. 

Télécharger la présentation de l'ANSM

Télécharger les fiches mémo sur la contraception à destination des pharmaciens

 

Publication 6 février 2014 par USPO