Les dépenses de médicaments ont diminué de 95 M€ en 2013

 

En 2013, les remboursements de médicaments de ville ont enregistré une baisse de -0,4 %, représentant 22,6 milliards d’euros contre 22,7 mds € en 2012, a annoncé jeudi 10 avril la CNAMTS (Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés).

 Au total, en 2013, les dépenses de l’assurance maladie obligatoire au titre des médicaments délivrés en officine ou rétrocédés diminuent de 95 millions d’euros.

Les baisses de prix des médicaments ont contribué à ralentir les dépenses de – 3,8 % au total. Les économies ainsi générées ont réduit les dépenses de 853 M€ en 2013 par rapport à 2012, dont 818 M€ sur le médicament délivré en officine.

La dynamique de la substitution générique a également infléchi les dépenses de -2,2 % en 2013 avec un taux de substitution autour de 82 %. Les économies imputables aux génériques s’élèvent donc à 1,6 milliard d’euros en 2013.

En revanche, la CNAMTS note une hausse des volumes de prescriptions en 2013 par rapport à 2012 de +1,2 %.

Elle observe également des effets de structure (tendance à prescrire à nombre égal de boîtes, des médicaments de plus en plus onéreux) qui ont contribué à augmenter le poids des dépenses en 2013 (+3,1 %).

Enfin, de plus en plus de médicaments sont pris en charge à 100 % et cette tendance a participé à la hausse des dépenses à hauteur de +1,2 %.

Au global, l’année 2013 a été marquée par une nouvelle baisse des dépenses, mais légèrement moindre que celle observée l’an dernier (-0,4 % contre -0,8 %).

Pour la CNAMTS, « d’importants leviers d’action existent et doivent perdurer : augmentation des résultats sur les objectifs liés à la rémunération sur objectif de santé publique chez les prescripteurs et les pharmaciens, renforcement des actions de maîtrise médicalisée pour un bon usage du médicament à la fois en ville et à l’hôpital ».

La CNAMTS envisage de nouvelles actions de maîtrise médicalisée auprès des prescripteurs, notamment sur les nouveaux anticoagulants oraux (NACO), les hypolipidémiants ou sur les nouveaux anti-diabétiques.

Publication 10 avril 2014 par USPO