Les conséquences des honoraires à la boîte

honoraires 80 centimes

La mise en place des honoraires de 80 centimes (HT) à la boîte au 1er janvier 2015 a pour conséquence une baisse de marge de tous les médicaments au prix fabricant hors taxe (PFHT) supérieur à 10 €.

Par exemple, un médicament à un PFHT de 14 € voit sa marge diminuer de 5 centimes.

 

honoraires 1 €

Si les honoraires de 1 € à la boîte sont mis en oeuvre en 2016, la baisse de marge concernera tous les médicaments dont le PFHT est supérieur à 1,81 €.

Cette seconde étape va augmenter l’amplitude des baisses de prix de 8 centimes par boîte de médicaments pour permettre l’augmentation de marge uniquement sur les médicaments à moins d’1,81 €.

L’augmentation de la marge sera essentiellement concentrée sur le paracétamol et l’homéopathie.

1 € sur médicaments (1)

 

L’étape du 1 € à la boîte conduira pour les médicaments au PFHT compris entre 23 et 150 € à des baisses de marges de 16 centimes à 2,06 €.

 

 

1 € sur médicaments (2)

Pour les médicaments au PFHT supérieur à 150 €, cette étape aboutira à des baisses de marge de 2,06 € à plus de 380 €.

Conséquences 1 € à la boîte

La prise de risque est maximale pour les pharmaciens pour tous les médicaments remboursables :

– 89 % des spécialités ont leur marge qui va baisser ;

– 11 % des médicaments remboursables vont avoir une augmentation de marge, mais il s’agit majoritairement du paracétamol et de l’homéopathie.

Les honoraires dit de « dispensation » liés en réalité  à la boîte n’ont aucun sens pour la valorisation de la profession de pharmacien d’officine.

De plus, le débat sur la concurrence sur les médicaments à prescription médicale facultative donne aux pharmaciens l’image de « petits commerçants » alors que cette réforme devait valoriser le rôle du pharmacien.

La réforme de la rémunération officinale est bel et bien ratée. Vous devez la combattre en vous mobilisant et en adressant cette lettre à la CNAMTS.

Publication 28 janvier 2015 par USPO