Leclerc réclame la vente des substituts nicotiniques dans ses parapharmacies

Michel-Edouard Leclerc a lancé une nouvelle campagne ce week-end pour pouvoir vendre les substituts nicotiniques dans ses parapharmacies « sous le contrôle de docteurs en pharmacie » et ainsi faire baisser les prix.

Sur son blog, Michel-Edouard Leclerc explique qu’en 2014, « on peut se procurer des cigarettes électroniques partout, mais pas des substituts nicotiniques ».

« La question de l’accès aux substituts nicotiniques (gommes, patchs, pastilles, sprays…) illustre typiquement le paradoxe d’une politique de santé publique arc-boutée sur des habitudes et des tabous qui protègent des monopoles devenus injustifiables », écrit-il encore.

 

Publication 2 juin 2014 par USPO