Honoraires : statistiques trompeuses

Les pharmaciens vont recevoir des simulations IMS-Pharmastat  de l’année 2014, extrapolées aux années suivantes. Ces tableaux ne tiennent pas compte des baisses de prix pourtant déjà connues et publiées au Journal Officiel. Ils donnent des chiffres erronés et déjà dépassés pour les années 2015 et 2016.

L’USPO n’accepte pas que les pharmaciens soient abusés !

Les  baisses de prix déjà publiées de février à avril 2015 sur les IEC-Sartans, les IPP, les anciens génériques et les TFR entraînent une perte de marge de 5 800 € en moyenne par officine en 2015 et 6 700 € en 2016, en année pleine.

D’autres  baisses de prix sont prévues pour atteindre 3,5 milliards d’euros en 3 ans.

Ce plan d’économies sur le médicament était connu avant la signature conventionnelle de la réforme de la rémunération, réforme totalement inadaptée aux vrais enjeux économiques de nos entreprises.

L’USPO conseille donc à tous les pharmaciens de conserver ces tableaux et de les comparer aux chiffres réels de 2015 que nous demanderons à IMS-Pharmastat.

Cette réforme doit être modifiée rapidement pour ne pas enfermer la profession pendant 3 ans, sans aucune perspective et sans contrat avec l’État.

Les 6 000 courriers déjà reçus par la CNAMTS doivent inciter son directeur général à négocier immédiatement.

L’USPO demande aux pharmaciens de poursuivre cette action en adressant une lettre au directeur général de la CNAMTS pour montrer la détermination de la profession.

Téléchargez le communiqué de presse USPO 23 mars 2015

Publication 23 mars 2015 par USPO