DPC : le rapport de l’IGAS pointe les nombreux dysfonctionnements

Mis en ligne le 30 avril, le rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) sur l’Organisme gestionnaire du développement professionnel continu (OGDPC) est relativement critique.

Si les inspecteurs de l’IGAS n’observent pas de « manquements graves », ils évoquent les nombreux « dysfonctionnements » qui « affectent notamment les procédures d’inscription des professionnels ainsi que leur indemnisation et l’enregistrement des organismes ».

Pour remédier à ses problèmes, l’IGAS émet 32 propositions dont l’ajustement du budget de l’OGDPC à l’obligation de DPC.

Le rapport de l’IGAS

Publication 5 mai 2014 par USPO