De nouvelles économies demandées aux pharmacies : ça suffit !

La lettre de cadrage de la ministre enfin transmise aux syndicats de pharmaciens est claire.

  • Elle ne s’engage pas sur un financement pluriannuel, comme l’avait annoncé à plusieurs reprises la ministre, mais propose uniquement de limiter, voire d’atténuer, les effets des baisses de prix.
  • Elle annonce que les baisses de prix des médicaments en ville se poursuivront pour financer les médicaments innovants distribués à l’hôpital.
  • L’observatoire qui va analyser la rémunération des pharmacies devra intégrer les autres activités de l’officine et les performances d’exploitation.
  • Elle s’intéresse au maillage officinal en réintroduisant la voie dérogatoire et en proposant de subventionner des pharmacies dans des zones sensibles pour les empêcher de fermer suite aux difficultés économiques engendrées par les baisses de marge.

Nous attendions de cette convention un changement radical. C’est l’inverse puisqu’il est même envisagé de mesurer par l’observatoire la vente de shampoings en pharmacie pour justifier les économies supplémentaires sur la marge du médicament.

C’est comme cela que les pouvoirs publics voient l’évolution du métier de pharmacien ?

Nous ne voulons plus être considérés comme un « coût de distribution », résultat d’une politique industrielle que nous ne maitrisons pas, nous devons être reconnus et rémunérés comme des professionnels de santé, experts du médicament et accompagnant les patients dans tout le suivi thérapeutique.

Vous voulez en savoir plus ? Une visioconférence complète est disponible : https://orange.webcasts.com/starthere.jsp?ei=1131172

Le jeudi 26 janvier, le conseil d’administration de l’Assurance maladie se réunit pour valider ses orientations. Toute la profession doit se rassembler contre ces mesures qui vont remettre en cause notre exercice de proximité.

MOBILISONS-NOUS devant toutes les CPAM pour montrer notre détermination.

IMPOSEZ PAR VOTRE ACTION LE RETOUR DE L’UNITE SYNDICALE.

Publication 13 janvier 2017 par USPO