DASRI : Ne signez rien !

 

Le ramassage des déchets à risque infectieux a été confié, après l’établissement d’un cahier des charges, à l’association DASRIPAT composée d’industriels  du médicament et de fabricants de dispositifs médicaux.

 

Ce cahier des charges prévoit la mise à disposition des containers à toutes les officines pour répondre à notre obligation de les distribuer gratuitement aux patients en auto traitement. Vous avez reçu un courrier dans ce sens avec identifiant et mot de passe pour les commander.

 

Dans le cas contraire, contactez le numéro azur 0 810 022 001.

 

Le retour des containers pleins effectués  par les patients doit se faire auprès d’un point de collecte répondant à des normes bien précises de stockage, d’entretien et d’accessibilité en fonction du volume récolté.

 

L’association DASRIPAT devait se rapprocher des collectivités territoriales et s’appuyer sur les points de collectes existants en les finançant.

 

Dans le cas où des pharmacies étaient sollicitées pour être un point de collecte, alors ce service devait être proposé à toutes les officines du secteur qui pouvaient accepter ou refuser.

 

DASRIPAT ne veut pas respecter cette disposition et veut faire signer un contrat non validé par les instances professionnelles et contenant beaucoup de  responsabilités à la charge du gestionnaire du point de collecte sans la moindre compensation financière. De plus, DASRIPAT se réserve seule le droit d’abandonner ce point de collecte en fonction de l’évolution de la situation.

 

Cette méthode est inacceptable et vous devez refuser de signer les documents que l’on vous propose.

 

Soyons solidaires : les pharmaciens qui se sont laissés abuser lors des premières réunions régionales doivent dénoncer immédiatement ce contrat.

 

La liste complète des dates des réunions régionales est sur le site www.dastri.fr

 

Notre mobilisation sur ce dossier est un test grandeur nature pour donner

un avertissement contre les pouvoirs publics qui, une fois de plus,

choisissent de soutenir l’industrie et non l’officine.

Nous comptons sur vous !

 

Gilles Bonnefond 

Président de l’USPO

 

Paris, le 19 juin 2013

Publication 20 juin 2013 par USPO