Danger des médicaments sans ordonnance : « Cette étude n’est qu’exagération »

Selon une étude dévoilée jeudi par le magazine 60 Millions de consommateurs, une majorité des médicaments en vente libre les plus utilisés contre le rhume, la grippe, le mal de gorge ou les troubles intestinaux sont inefficaces, voire dangereux dans certains cas. Des résultats qui font bondir Gilles Bonnefond, le président de l’Union des Syndicats de Pharmaciens d’Officine (USPO). Sur les 61 médicaments évalués par 60 Millions de consommateurs, seuls 13 sont jugés efficaces et sans risque pour le patient, 28 étant « à proscrire » en raison d’un rapport bénéfice-risque défavorable.

Que vous inspire cette étude ? D’abord, je n’aime pas qu’on affole la population en disant que des médicaments sont dangereux. Ils peuvent évidemment l’être s’ils sont mal utilisés, mais sinon ils sont efficaces puisque, par définition, un médicament est une substance active. En fait, je pense que l’automédication est un mot mal employé : il laisse croire que les gens peuvent acheter leurs médicaments dans une espèce de libre-service. Mais quand un patient a besoin d’un conseil parce qu’il a mal à la tête et qu’il va voir son pharmacien, c’est une démarche de parcours de soin. Nous lui donnons un médicament adapté à sa situation, nous l’avertissons sur les risques et les conditions d’utilisation. On est donc avec un professionnel de santé, pas en automédication. Je note d’ailleurs que le magazine qui publie cette enquête faisait il y a un an la promotion des médicaments en grande surface. C’est assez incohérent…

Lire la suite ICI sur Metronews du 03/12/15

Publication 4 décembre 2015 par USPO