Catégorie : Revues de presse

« Je pense qu’il y aura un avant et un après avenant n°11 » dans la rémunération des officines selon Nicolas Revel, Directeur général de la CNAMTS

Lors des 10èmes rencontres de l’USPO ce mercredi 31 janvier 2018, Nicolas Revel, Directeur général de la CNAMTS a défendu l’avenant n°11 à la convention pharmaceutique qui va changer en profondeur la rémunération des officinaux.

« Nous verrons d’ici quelques années si, comme je le pense, il y aura un avant et un après sur l’évolution de l’économie officinale. Au 1er janvier 2018, il n’y a plus de perte [de marge] quand on projette le modèle » prévu par l’avenant. « Je crois que nous avons abouti à un très bon avenant au sens où il apporte, je crois, des protections qui n’existaient pas jusqu’à présent ».

Pour Nicolas Revel, l’avenant n°11 est « infiniment plus protecteur que la situation d’avant« . « Ce qui a été signé et qui est entré en vigueur en 2015 […] a eu une contribution positive et a contribué, dans la limite des moyens alors en place, à freiner les choses et à plutôt stabiliser » l’économie officinale. […]




« La nouvelle convention a des effets plus protecteurs sur la rémunération »

Le Moniteur des Pharmacies 31/01/18

Invité des 10èmes Rencontres de l’USPO, le 31 janvier, le directeur général de l’Assurance maladie, Nicolas Revel, a défendu la nouvelle convention pharmaceutique dont il est signataire et mise en place pour trois ans à partir du 1er janvier 2018. Selon lui, cette nouvelle convention a des effets plus protecteurs sur la rémunération des pharmaciens que la réforme précédente qui a fait perdre au réseau 175 millions d’euros en 2017 et 635 millions d’euros sur 3 ans. « Il n’y a plus de perte quand on projette le nouveau modèle », affirme-t-il, tout en affichant ses ambitions à faire vivre ce texte dans l’avenir. […]







Médication officinale : pharmaciens et médecins sur la même longueur d’ondes

Le Moniteur des Pharmacies 31/01/18

Le développement d’une « médication officinale accompagnée » en coordination avec les médecins a fait consensus entre les différents intervenants (Leem, Ordre des pharmaciens, USPO, association de patients, groupements, médecins…) lors des 10èmes Rencontres de l’USPO, organisées ce mercredi 31 janvier. Formulant ses vœux pour 2018, ce syndicat souhaite la création d’un statut intermédiaire pour les médicaments classés en prescription médicale obligatoire (PMO) qui pourraient être dispensés par le pharmacien dans des conditions particulières de contrôle avec la création d’arbres décisionnels. Cette disposition permettrait, selon lui, de renforcer le bon usage de ces médicaments sans les éliminer de l’accès au conseil pharmaceutique.  […]







Rencontres de l’USPO : l’avenir de l’officine en question

Le Quotidien du Pharmacien – Marie Bonte| 31.01.2018

Les 10èmes Rencontres de l’USPO, qui se sont déroulées ce matin au ministère de la Santé, ont été l’occasion pour les différents acteurs de la profession de s’exprimer sur leurs visions de la pharmacie d’officine pour les trois prochaines années.  […]







Communiqué de presse du 24 avril – La Chambre Nationale des Professions Libérales dénonce la confusion totale dans l’application de la Loi sur la représentativité patronale.

Communiqué de presse du 24 avril – La Chambre Nationale des Professions Libérales dénonce la confusion totale dans l’application de la Loi sur la représentativité patronale. Tags:dialogue social, professions libérales, représentatitivité La Loi du 5 mars 2014 a réformé la représentativité patronale en fixant des critères précis et en créant entre la branche d’activité professionnelle […]




Les ravages de la LME

Votée en 2008, la loi de modernisation de l’économie était surnommée dans les couloirs de l’Assemblée Nationale la « Loi Michel Edouard ». Emballée dans un paquet cadeau laissant penser à une amélioration de l’éthique entre les grandes surfaces et leurs fournisseurs et donc vendue comme une protection des gentils producteurs de lait et autres abusés par des techniques commerciales nauséabondes, elle s’est révélée être surtout un cadeau pour la GMS qui a su trouver des RFA et autres remises arrières via des têtes de gondole et autres chantages écœurants.
….







DASTRI

DASTRI News Pharmaciens #8 du mois de juillet :

  • Le point sur la filière REP DASRI
  • Enquête centres de tri : un constat plutôt positif mais l’analyse doit être approfondie
  • Les nouvelles boîtes à aiguilles arrivent en pharmacie
  • DASTRI participe à l’élaboration de la nouvelle norme ISO 23907
  • Campagne de sensibilisation web et radio

 Cliquez-ici pour lire l’intégralité de la DASTRI News.







E-learning validant DPC

Formations E-learning pour toute l’équipe officinale.

Le Moniteur des pharmacies propose aux adhérents USPO une offre complète de formation en ligne, permettant au titulaire de valider son DPC et de former l’ensemble de son équipe (pharmaciens, préparateurs).







Pourquoi les pharmacies ferment ? Les nouvelles missions du pharmacien

Retrouvez le reportage diffusé sur le le JT de 13 Heures du vendredi 27 mai 2016 sur France 2

Visionnez le reportage ICI, amenez le curseur à 17mn







L’USPO veut inscrire « substituable » sur l’ordonnance pour marquer la confiance du médecin prescripteur envers le pharmacien

Dans le cadre du Plan Générique, l’USPO propose Comité de Pilotage du Générique d’indiquer la  mention  « Tous les médicaments prescrits sur cette ordonnance peuvent être substitués par votre pharmacien. »

Ce message est plus positif que la mention « non substituable ». « Il marque la confiance du médecin prescripteur envers le pharmacien et la reconnaissance du travail du pharmacien dans sa mission du bon usage du médicament. Nous cherchons les mots pour exprimer la phrase la plus adaptée possible et, dès qu’elle sera validée, elle sera présentée au Ministère. D’ailleurs, certains hôpitaux inscrivent déjà cette mention sur leurs prescriptions destinées à la sortie hospitalière ».







DERNIÈRES ACTUALITES