Catégorie : Non classé

Lettre de cadrage du Ministère de la Santé

2017-01-02- Lettre de cadrage Ministere santé

2017-01- Lettre cadrage 1




Les engagements de l’USPO

Videoconference GB131015 2







La pharmacie ne doit être pas être la grande absente du projet de loi de Santé !

Le projet de loi de Santé, actuellement étudié au sein de l’Assemblée Nationale, vise à moderniser le système de santé, en facilitant, notamment, le parcours de soins des Français au quotidien.

Ce défi ambitieux mérite d’être relevé en concertation et en accord avec l’ensemble des professionnels de santé, et particulièrement les pharmaciens d’officine.

Les pharmaciens d’officine tiennent une place stratégique dans le parcours de soins des patients, de par leur disponibilité, leur proximité et leurs compétences. Désireux de voir évoluer le système de santé au bénéfice des patients, l’USPO a avancé des propositions concrètes, qui n’ont, pour la plupart, pas été entendues.







L’USPO lance une enquête pour obtenir l’opinion des pharmaciens sur l’accompagnement des patients lors des entretiens (AVK et asthme)

L’USPO lance une enquête pour obtenir l’opinion des pharmaciens sur l’accompagnement des patients lors des entretiens (AVK et asthme). L’objectif est d’effectuer des propositions pour améliorer et développer ses entretiens avec un mode de paiement plus adapté.

Cliquez et répondez aux questions en cliquant sur le lien suivant ICI

Remplissez le tableau Enquete entretien pharmaceutique selon vos entretiens des 6 prochains mois







Observatoire de suivi de la réforme « honoraires de dispensation », un observatoire vide aux contours flous

L’observatoire de suivi de la réforme « honoraires de dispensation » s’est réuni le 31 mars à la CNAMTS avec les 3 syndicats de pharmaciens, en l’absence du directeur de la CNAMTS.
Cette réunion a révélé les réelles intentions de l’assurance maladie : bloquer toutes négociations en s’abritant derrière la signature d’un seul syndicat !

La communication de la CNAMTS a ciblé l’augmentation de 5,5% des remboursements de médicaments par l’Assurance Maladie incluant les médicaments délivrés par l’hôpital. Rien sur le thème de la réunion : la diminution de 2,5 % en 2014 de la marge des pharmaciens. L’officine va payer pour les dépenses hospitalières !

L’USPO souhaite renégocier une véritable réforme introduisant progressivement une rémunération à l’acte de dispensation et préparer enfin l’avenir des officines.







Venez rencontrer l’USPO à Pharmagora Plus

L’USPO sera présente au salon Pharmagora Plus 2015, qui se déroule à Paris les 21 et 22 mars prochains.
Venez rencontrer Gilles Bonnefond, Président USPO, et son équipe sur le stand K63.







Les pharmaciens d’officine piégés par la nouvelle réforme

Au 1er janvier 2016, la marge de l’officine baissera. En 2016, les honoraires à la boîte augmentera de 0,20€ pour passer de 0,80 € à 1 €, mais la marge sur les médicaments dont les prix fabricant hors taxes (PFHT) sont supérieurs à 1,81€ baissera de 0,28€. Ce qui représente une diminution de la rémunération des pharmaciens de 0,08€ par boîte.
L’étape de 2016 ne doit pas entrer en vigueur. Écrivez au directeur de l’UNCAM.







Résultats de l’enquête sur la lecture des codes Data matrix

En janvier 2015, l’USPO a lancé une enquête sur la lecture des codes Data Matrix. 1 434 pharmaciens ont répondu au questionnaire mis en ligne. 96 % ont signalé avoir des difficultés à lire au moins un code Data Matrix.







Les conséquences des honoraires à la boîte

La mise en place des honoraires de 80 centimes (HT) à la boîte au 1er janvier 2015 a pour conséquence une baisse de marge de tous les médicaments au prix fabricant hors taxe (PFHT) supérieur à 10 €.

Par exemple, un médicament à un PFHT de 14 € voit sa marge diminuer de 5 centimes.







Le rapport Ferrand préconise d’assouplir la vente de médicaments sur Internet

Le député PS Richard Ferrand a remis hier au gouvernement son rapport sur les professions réglementées. Il préconise d’assouplir des modalités d’organisation de la vente en ligne de médicaments en supprimant l’adossement obligatoire de la vente à distance à une pharmacie physique. L’USPO est totalement opposée à la modification des textes concernant la vente de médicaments sur Internet qui aboutirait à la création de plates-formes logistiques chargées uniquement d’expédier des médicaments.Cette disposition serait une atteinte directe au monopole des pharmacies.