Cancers : aucune excuse pour l’alcool

L’alcool est impliqué dans 1 décès sur 30 par cancer (un peu plus de 3 %). Dans le cas du cancer du sein, la proportion est même plus importante, puisque ce sont 15 % de ces décès qui s’associent à une consommation d’alcool. « Il ne faut pas penser qu’une consommation modérée d’alcool peut avoir un effet positif », ajoutent les auteurs du rapport américain, « car 30 % de tous les décès associés à la consommation d’alcool sont liés à une prise de 1,5 verre d’alcool par jour ou moins », note le rapport. Même si une consommation basse d’alcool a été associée à des bénéfices cardiovasculaires, les analyses montrent qu’il en va différemment dans le contexte du cancer. Globalement « l’alcool est responsable de dix fois plus de décès qu’il n’en prévient ».

Consulter l'article sur Le Quotidien du médecin du 18 février 2013

 

Publication 19 février 2013 par USPO