Avenant conventionnel, enfin de nouvelles perspectives pour la profession

L’avenant conventionnel, signé le 20 juillet par l’USPO, permettra de sortir la profession de l’impasse économique et de valoriser notre métier.

  • En 2015, la FSPF a accepté de signer seule une réforme sans aucune protection pour les pharmaciens. Résultat : une dégradation importante de l’économie officinale, 263 millions d’euros de perte de rémunération en seulement 2 ans et demi, constatée par tous aujourd’hui.

Il était donc urgent de faire évoluer et de protéger notre rémunération grâce à cet avenant, qui entrera en vigueur dès le 1 janvier 2018.

  • Le transfert de la marge commerciale vers des honoraires pour chaque dispensation à l’ordonnance réduira l’impact des baisses de prix et de volumes de médicaments et confortera notre rôle de professionnel de santé.
  • L’Assurance maladie et les pouvoirs publics ont accepté d’investir 280 millions d’euros sur trois ans pour réussir cette évolution.
  • Le contrat et les clauses de sauvegarde obtenus protégeront cette réforme, tant sur le plan individuel que global. Si la situation économique le nécessite, les paramètres de cet avenant seront renégociés afin d’éviter toute dégradation.
  • Les indemnités d’astreintes et celles visant à compenser le coût du tiers payant sont revalorisées.
  • Le métier du pharmacien d’officine se renforce avec la modification, la simplification et la revalorisation des entretiens pharmaceutiques mais également avec la mise en œuvre de bilan de médication, à l’instar de ceux proposés par nos confrères hospitaliers pour les personnes âgées.

La profession réclame l’union des syndicats et la mise en place de la réforme.

La campagne électorale devra attendre

Nous appelons la FSPF à défendre avec nous cette évolution et à signer l’avenant conventionnel.

Nous mettons à votre disposition une vidéo, ci-dessous, présentant l’avenant conventionnel et détaillerons au cours de l’été son contenu afin que vous puissiez préparer votre entreprise pour le 1er janvier 2018, et comprendre pourquoi l’USPO a choisi de signer et de s’engager pour la profession.

Merci de votre confiance

Gilles Bonnefond

Président de l’USPO

Publication 21 juillet 2017 par USPO