Addictions : l’Ordre des pharmaciens et la MILDECA signent une convention

Le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP) et la MILDECA (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives) viennent de signer une convention. L’objectif ?Améliorer la qualité de la prise en charge des patients sous traitement de substitution aux opiacés (TSO). Cette convention doit aussi permettre de sensibiliser les pharmaciens sur la question des détournements d’usage de médicaments.

Cette convention pourrait être étendue à l’ensemble des pharmaciens industriels et répartiteurs, biologistes et hospitaliers.

Pour Isabelle Adenot, président du CNOP, lacollaboration avec la MILDECA « permet et permettra de mieux informer les pharmaciens qui se sentent parfois isolés face à des situations difficiles à gérer ».

« Les pharmaciens sont des acteurs de première ligne, compétents et disponibles sans préalable ; dans de nombreuses occasions, qu’ils soient biologistes ou officinaux, ils ont su secourir et orienter des patients ou leur entourage vers une prise en charge sanitaire ou sociale ou vers des messages de prévention ou de réduction des risques. Ce sont ces actions de santé publique qu’il serait important d’encourageret de diffuser, en liaison étroite avec l’Ordre des pharmaciens, pour tous les comportements addictifs », a déclaré Danièle Jourdain Menninger, Présidente de la MILDECA.

 

Publication 19 mai 2014 par USPO