Bienvenue sur le site de l'Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine (USPO)

La pharmacie mobilisée, VOTEZ

Pharmacie mobilisée 1

La pharmacie mobilisée VOTEZ ICI

ACTUALITE

Entretiens pharmaceutiques

19 août 2016

Entretiens pharmaceutiques  composante indispensable de la nouvelle orientation du métier de pharmacien d’officine.  Retrouvez l’ensemble des documents permettant d’effectuer les entretiens pharmaceutiques AVK, AOD et Asthme ci-dessous. Les entretiens pharmaceutiques représentent une réelle opportunité pour les pharmaciens d’officine. Soyez acteurs de l’évolution de votre métier, les autres professions nous regardent!   Documents à télécharger pour […]

ACTUALITE

Pharmaciens, Soyez acteur de votre avenir

28 juillet 2016

La rentrée 2016 sera cruciale pour la pharmacie d’officine. Les représentants de la profession poursuivent donc pendant tout l’été leur mobilisation en lançant deux actions de consultation à destination des pharmaciens. Chacun d’entre eux pourra s’exprimer et être force de propositions sur les principales problématiques auxquelles il est confronté.

 

VOTEZ ICI pour les 10 premières propositions pour la pharmacie d’officine jusqu’au 15 septembre.

 

APPORTEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI pour vous exprimer, partager et proposer sur l’avenir de la profession

 

LA GRANDE CONSULTATION DE LA PHARMACIE D’OFFICINE

Parce que les pharmacies d’officine sont des acteurs majeurs dans l’organisation de l’offre de soins, le site contributif pour la grande consultation de la pharmacie ICI permet à chaque pharmacien d’exprimer ouvertement et librement ses opinions, de partager avec les représentants de la profession sa vision du métier et de proposer des pistes de réflexion pour l’avenir.

Les pharmaciens auront jusqu’au 30 septembre pour déposer leur contribution sur les thématiques suivantes : économie de l’officine, études et formation de l’équipe officinale, missions de l’officine, nouvelles technologies à l’officine, organisation du réseau et relations Assurance maladie et complémentaires santé.

Les résultats de cette consultation auront une influence déterminante dans les travaux préparatoires et les négociations pour la prochaine convention nationale pharmaceutique. Cette grande consultation aboutira à un rapport qui fondera un ensemble de propositions pour l’avenir de la profession. Elles seront rendues publiques courant octobre auprès des pharmaciens et des Pouvoirs publics.

 

VOTE SUR LES DIX PREMIERES PROPOSITIONS POUR LA PHARMACIE D’OFFICINE

Les pharmaciens d’officine sont également appelés à VOTEZ ICI  immédiatement sur ces 10 premières propositions pour la pharmacie d’officine jusqu’au 15 septembre. Ces dix propositions apportent des réponses concrètes aux difficultés actuelles de la pharmacie d’officine, et ce sur plusieurs thématiques : métier, réseau et mode de rémunération.

Si ces propositions recueillent l’approbation de la majorité des pharmaciens d’officine, elles serviront de base aux discussions avec le Gouvernement avant le PLFSS 2017 pour obtenir un véritable cadre de négociation pour la prochaine convention nationale pharmaceutique.

 

Les Pouvoirs publics doivent nous entendre, mobilisons-nous !

De l’action de chacun dépend le succès de la profession

ACTUALITE

Résultats d’évaluation d’entretiens pharmaceutiques au Royaume-Uni et Belgique

26 juillet 2016

En complément d’un article publié dans Officines Avenir n°14 (juillet 2016), l’USPO vous présente les résultats d’évaluations d’entretiens pharmaceutiques au Royaume-Uni et en Belgique.

Ces entretiens ont été réalisés pour des patients chroniques, au Royaume-Uni sous l’acronyme NMS (« new medicine service » – voir I) puis en Belgique par la traduction d’« entretien d’accompagnement de nouvelle médication » (ENM-voir II).

 

ACTUALITE

Les syndicats représentatifs des pharmaciens d’officine alertent le ministère de la Santé sur la dégradation économique des officines.

22 juillet 2016

L’USPO et la FSPF ont été longuement reçues le 19 juillet par Etienne CHAMPION, directeur de Cabinet de Marisol TOURAINE, ministre de la Santé.

Unis pour faire entendre leur voix, les deux syndicats ont rappelé que la situation de l’économie officinale est alarmante. En effet, depuis plusieurs années, la profession contribue, au-delà de sa part, dans les économies des dépenses de santé. Des actions de mobilisation pour l’avenir de la profession – campagne d’affichage grand public dans les officines, interpellation des élus locaux, consultation des pharmaciens sur les principaux enjeux auxquels la profession est confrontée – sont en cours.

Les pharmaciens d’officine sont les seuls professionnels de santé dont la rémunération est en baisse. Incontestablement, la politique de baisses de prix menée par le Gouvernement impacte de façon négative la rémunération, en particulier sur les médicaments du répertoire des génériques. Cette situation est intenable et doit être rectifiée sans délai.

La FSPF et l’USPO ont donc réclamé la concrétisation, avant la prochaine convention nationale pharmaceutique, d’un engagement pluriannuel de l’Etat et de l’Assurance maladie en faveur de l’économie de l’officine et de l’évolution du mode de rémunération comme du métier.

Cette négociation doit aboutir pour être intégrée dans le PLFSS 2017.

Favorable à la poursuite de la redéfinition du rôle et des missions du pharmacien d’officine, le Cabinet de la ministre de la Santé a annoncé qu’une réunion de travail aurait lieu, dès septembre, pour fixer le cadre des négociations conventionnelles. Cette réunion devrait intervenir après la remise du rapport de la mission IGAS/IGF sur la régulation de la répartition des officines sur le territoire.

Durant cet entretien, les syndicats se sont, par ailleurs, positionnés sur des sujets essentiels pour l’évolution de la profession, notamment :

  • les médicaments biosimilaires. Le Cabinet de la ministre a réservé un accueil favorable à la proposition des syndicats de valoriser dans le champ conventionnel le rôle du pharmacien en termes de sécurité de la dispensation en cas d’interchangeabilité des médicaments biosimilaires, qui doit être accessible au pharmacien d’officine ;
  • l’accompagnement des patients afin d’améliorer l’adhésion aux traitements ;
  • le renforcement du rôle du pharmacien d’officine dans la dispensation des médicaments conseils grâce à un véritable parcours de soins.

 

Unis, les deux syndicats représentatifs des pharmaciens d’officine poursuivent la mobilisation.

2016-07-22-Communiqué de presse USPO-FSPF

ACTUALITE

Agir ou subir ?

11 juillet 2016

A l’heure où l’économie ne cesse de se dégrader et où l’état financier des officines n’a jamais été aussi précaire, une réforme de la profession menée avec l’Etat s’impose comme une évidence.

L’année 2016 est celle de « LA » négociation, celle qu’il ne faut pas rater. Nous devons saisir cette opportunité, afin de proposer à l’ensemble des pharmaciens une véritable réforme. A trop repousser l’échéance, certaines officines ne seront plus là pour participer à cette évolution.

Tous les professionnels de santé négocient avec le Gouvernement en cette année préélectorale, alors pourquoi pas les pharmaciens ? Nous ne devons pas être exclus de la négociation avec l’Etat au motif que nous avons déjà eu une réforme applicable jusqu’à fin 2016, celle de l’honoraire dont les conséquences délétères pour notre profession sont maintenant connues de tous.

Malheureusement, une profession désunie est bien affaiblie face aux représentants de notre Gouvernement avec lesquels nous devons négocier l’avenir de la profession. Il est temps que nos syndicats représentatifs s’unissent afin de faire front commun et parlent d’une seule voix.

 

Le message d’une profession unie sera bien plus porteur et efficace, souvenez-vous de septembre 2014 !

Afin de mener à bien notre négociation et réformer la rémunération, le métier et le réseau officinal, nous avons besoin de bases solides reposant sur l’élaboration d’un contrat avec l’Etat. Ce n’est qu’après avoir obtenu cet accord, fondement indispensable à notre négociation, que nous pourrons le mettre en œuvre pour cinq ans avec le Directeur Général de l’Assurance Maladie, dans le cadre de la convention pharmaceutique.

 

Le syndicalisme, c’est défendre notre belle profession mais aussi construire celle de demain.

A l’USPO, nous avons toujours essayé de saisir les opportunités pour faire évoluer nos pratiques et pérenniser notre profession. Sachons créer la volonté de ce changement nécessaire et mener à bien la future négociation afin de préserver notre réseau officinal, le renforcer et lui permettre d’accomplir pleinement ses missions, que les Français sont en droit d’attendre.

 

Gandhi disait : « Un individu conscient et debout est plus dangereux pour le pouvoir que dix mille individus endormis et soumis. »

Soyons plus qu’un individu : une profession consciente et debout.

 

Pierre-Olivier Variot, Secrétaire Général de l’USPO

2016-07- Officine Avenir

ACTUALITE

Toute la profession mobilisée pour la défense de la profession

11 juillet 2016

Ce mardi 5 juillet 2016, le plan d’action pour la pharmacie française a été validé par les Présidents des Syndicats USPO, FSPF, UNPF, des sections A, D, E de l’Ordre National des Pharmaciens, des étudiants en pharmacie ANEPF, des collectifs et syndicats de groupements Federgy, CNGPO, UDGPO, de l’APR.

La campagne de communication est lancée sur le calendrier de trois rendez-­vous majeurs :

o la discussion du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2017 ;

o la renégociation de la convention pharmaceutique avec l’Assurance Maladie à la fin de l’année pour signature en 2017,

o et l’élection présidentielle de 2017.

La communication porte sur 3 axes :

Le GOUVERNEMENT et les ÉLUS POLITIQUES à travers le MANIFESTE ICI
La profession appelle le Gouvernement à s’engager avant le PLFSS pour fixer un cadre économique clair.

Ce cadre est indispensable avant l’ouverture de la négociation de la convention nationale pharmaceutique qui engagera les pharmacies, l’Assurance Maladie et l’Etat pour 5 ans.

Le prochain PLFSS doit permettre l’évolution du métier, de la rémunération et le renforcement du maillage officinal.

ACTUALITE

La profession unie pour l’avenir de la pharmacie

5 juillet 2016

Suite au rassemblement appelé par l’USPO,
l’ensemble des représentants de la profession s’est rassemblée ce mardi 5 juillet dans les locaux pour signer communément 

le

Manifeste pour la pharmacie française
Paris, le 5 juillet 2016

Une situation économique catastrophique
La rémunération des pharmacies d’officine est en forte diminution pour la deuxième année consécutive. La perte s’accélère encore en 2016 avec une chute de plus de 2% sur les quatre premiers mois de l’année.

Des emplois menacés
Les 22 221 officines, leurs 120 000 emplois et les 6 500 apprentis sont menacés par cette situation économique, qui entraîne des fermetures brutales pouvant remettre en cause le maillage territorial. La pharmacie est bien souvent le seul poste avancé du système de santé et créateur d’emplois qualifiés dans les zones rurales et les quartiers difficiles.

La pharmacie d’officine structure l’organisation de l’offre de soins
Forte de ses atouts que sont la proximité, la disponibilité, la compétence, la sécurité et la confiance des patients, la profession est prête à répondre aux défis du vieillissement de la population, du développement de l’ambulatoire, de l’accroissement des pathologies chroniques en intégrant les technologies innovantes et de la prévention.

Une volonté de réforme de l’ensemble de la profession
L’ensemble de la profession Ordre, syndicats, groupements de pharmaciens et étudiants appelle le Gouvernement à s’engager avant le PLFSS pour fixer un cadre économique clair. Les syndicats estiment ce cadre indispensable avant l’ouverture de la négociation de la convention nationale pharmaceutique qui engagera les pharmacies, l’assurance maladie et l’Etat pour 5 ans. Cet accord permettra l’évolution du métier et le renforcement du maillage officinal.

ACTUALITE

La Ministre de la Santé devra dire ce qu’elle veut faire avec les pharmaciens

23 juin 2016

L’USPO propose une nouvelle rencontre le 29 juin avec les représentants de la profession.

« Le manifeste pour sensibiliser le Gouvernement, les élus et nos patients est en cours de validation par l’ensemble de la profession. Pour être efficace, l’union est nécessaire. Je sens que cette unité se concrétise »

Le manifeste comporte dix propositions pour l’avenir de la profession.
« La Ministre de la Santé devra dire ce qu’elle veut faire avec les pharmaciens. La profession a besoin d’un pacte de confiance avec une enveloppe économique et des règles claires »

ACTUALITE

L’USPO appelle au rassemblement et à la mobilisation

16 juin 2016

Les représentants de la profession se sont retrouvés hier au siège de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) qui avait lancé cet appel au rassemblement.

Un appel auquel la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) a répondu présent, tout comme l’Ordre des pharmaciens représenté par les section A (titulaires) et E (pharmaciens d’outre-mer) et les étudiants en pharmacie. Mais aussi les groupements par l’intermédiaire de la chambre syndicale des groupements et enseignes de pharmacies Federgy, le Collectif national des groupements de pharmaciens d’officine (CNGPO) et l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO). Également conviée, l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) s’est excusée de ne pas avoir pu se rendre à la réunion.

C’est une profession unie qui a décidé de faire front face à la dégradation économique qui s’accélère en 2016, la poursuite vraisemblable des baisses de prix, et l’absence de perspective proposée par les pouvoirs publics.

« Notre profession est écartée et méprisée », lance le président de l’USPO, Gilles Bonnefond.

Dans ce contexte, les participants ont donc décidé de se mobiliser.

Dans un premier temps, un document sera adressé au gouvernement, mais aussi aux élus locaux pour les alerter que la pharmacie est en danger.

Dans un second temps, la profession compte se réunir à nouveau afin de mettre en place un plan d’actions d’ici à la rentrée.

« On alerte et on monte en puissance si c’est nécessaire », explique Gilles Bonnefond.

Source Le Quotidien du Pharmacien du 16/06/16

ACTUALITE

L’USPO demande la tenue d’une réunion interministérielle

10 juin 2016

Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), négociations de la nouvelle convention avec l’assurance maladie, élection présidentielle de 2017….La réunion du comité de liaison du 8 juin a été électrique entre les Syndicats de pharmaciens et les trois directions du Ministère de la Santé (DGSS, DSS et DGOS). L’indifférence du Ministère de la Santé est insoutenable face à la dégradation économique des officines qui s’accélère.

L’USPO demande la tenue d’une réunion interministérielle
avant les discussions sur la préparation du PLFSS 2017 pour évoquer l’avenir du métier,le réseau et l’évolution de la rémunération ;

L’USPO invite les représentants
des Syndicats de l’officine, du Conseil d’Ordre, des Étudiants et des Groupements
à une concertation avant début juillet, pour faire un point sur l’ensemble des dossiers, préparer ce PLFSS et débattre ensemble de la stratégie à adopter.

La colère monte et l’inertie politique est devenue insoutenable.
Si la profession n’est pas entendue par les pouvoirs publics, « il faudra qu’elle se mobilise ».

ACTUALITE

Pourquoi les pharmacies doivent se transformer

31 mai 2016

Une officine ferme en France tous les deux jours. Le pharmacien doit se tourner vers les services, en assumant de nouvelles missions.

Activité hybride, située entre le secteur de la santé et celui du commerce, l’officine de pharmacie est un acteur de santé de proximité incontournable. Pourtant, sa place dans un système de santé durablement transformé, non seulement par le numérique mais encore par l’évolution des pratiques et de nouvelles approches thérapeutiques, est aujourd’hui remise en question, y compris en France. Si elle sait évoluer, la pharmacie pourra pourtant être la clef de voûte de la santé de demain.

A l’heure où les nouvelles technologies de l’information et de la communication déstabilisent une à une toutes les dimensions de l’économie et de la société, la pharmacie cumule aussi les difficultés des deux secteurs auxquels elle appartient : devant faire face à la remise en question des financements de la santé, à l’évolution des pathologies traitées et de la population servie, l’officine est en même temps soumise à la pression grandissante de nouveaux acteurs souhaitant mettre à profit les outils numériques pour court-circuiter le commerce des produits de santé à leur profit. Dans ce contexte difficile, l’équilibre économique des pharmacies est gravement menacé : une officine ferme en France tous les deux jours. La moyenne d’âge de nos pharmaciens dépasse désormais cinquante ans….

Olivier Badeau Le 30/05 Les Echos